Le 21 Mars 2022

Cap sur le langage !

Cap sur le langage !

Avant d’entrer dans l’apprentissage explicite de la lecture et de l’écriture, entre 6 et 7 ans, l’enfant doit être capable de maîtriser le langage dans toutes ses dimensions : comprendre le sens des mots, percevoir l’organisation des phrases et construire le sens des textes. Trop d’enfants arrivent au CP avec un nombre de mots insuffisant et une organisation des phrases chaotique. Or, quelle que soit la méthode de lecture qui lui sera proposée, un enfant qui ne maîtrise pas suffisamment la langue orale aura beaucoup de difficultés à apprendre à lire et plus encore à écrire. C’est ce défi crucial que la méthode CAP sur le langage s’attache à relever, en engageant les élèves de grande section dans une démarche d’apprentissage explicite et ludique, qui va des MOTS à la PHRASE et des PHRASES au TEXTE.



     NOUVEAU          
Auteurs :
Alain Bentolila
, professeur des Universités
Christine Rouchon, professeure des écoles
Hélène Tachon, conseillère pédagogique


La pochette « CAP sur le langage » contient :

  • Le Guide des séquences pour l’enseignant (136 pages)

    La mise en œuvre détaillée des séquences pour une prise en main facile et efficace des outils.

  • Le bloc Ressources pour la classe (200 pages)

    Tout le matériel collectif et individuel à manipuler pour mettre en place les activités.

  • 5 cartes mentales en format poster pour catégoriser les mots.

En + : le site compagnon propose les cartes mentales à télécharger pour la vidéoprojection.


La méthode CAP sur le langage repose sur trois objectifs fondamentaux qui prennent en compte le développement cognitif des enfants de grande section et l’accompagnement didactique à mettre en place :

  • Comprendre le sens des mots
    Cette habileté suppose la capacité de construire une image mentale, de s’entendre sur une définition commune et d’enrichir son vocabulaire de façon ordonnée. Permettre aux enfants de comprendre l’organisation et le fonctionnement du lexique, c’est leur permettre de mieux l’enrichir, le mémoriser et l’utiliser précisément. L’objectif est d'acquérir 1 800 mots au CP alors que près de 20 % des élèves ne dépassent guère 300 mots.
  • Construire le sens des phrases
    La conscience syntaxique assure la construction du sens. Avec CAP sur le langage, les élèves découvrent que la grammaire n’est pas une contrainte mais un formidable instrument de création. Il ne s’agit pas de « faire de la grammaire » mais de leur apprendre à savoir attribuer aux mots et groupes de mots le rôle qui leur revient dans la construction du sens.
  • Comprendre les textes
    Ce n’est pas parce qu’un enfant sait identifier les mots et les organiser au sein d’une phrase que, pour autant, il domine le sens d’un texte. Comprendre un texte doit faire l’objet d’un apprentissage explicite qui commence avant même de savoir lire de façon autonome, en questionnant un texte lu par l’adulte et en explorant ses éléments significatifs. Les élèves apprennent ainsi à négocier un équilibre précieux entre la singularité de leurs interprétations individuelles et le respect qu’ils doivent porter au texte et à l’auteur.

Les points clés de la démarche
La grande section de l’école maternelle est un moment clé. Comme le soulignent les auteurs, « elle est le lieu où l’on fait confiance à l’intelligence de tous les enfants en les plaçant dans des situations de découvertes, de réflexion et d’échanges, un lieu où la langue est à la fois outil de communication et objet d’apprentissage ».
La démarche proposée dans CAP sur le langage privilégie la découverte, la manipulation et l’implication active des enfants. Elle se décline en cinq séquences successives et progressives dans leurs apprentissages, chacune traitant un champ sémantique et lexical autour d’un mot : la forêt, la ville, la nourriture, l’amitié, la peur. Ces cinq champs sémantiques sont organisés du plus concret, la forêt, au plus conceptuel, la peur, au rythme modulable d’un champ sémantique par période.

Chaque séquence se déroule en trois étapes qui vont des MOTS à la PHRASE et des PHRASE au TEXTE, en articulant six séances en collectif ou en petit groupe.

  • Les séances 1 et 2 s’attachent à la représentation et à la définition de mots, puis à l’enrichissement et à la catégorisation du vocabulaire.
  • Les séances 3 et 4 permettent d’identifier la phrase et de découvrir son organisation grâce à des productions orales et des manipulations syntaxiques, en réemployant le vocabulaire découvert à l’étape 1.
  • Les séances 5 et 6 montrent qu’avec quelques phrases il est possible de raconter une histoire. À partir d’un texte lu, elles permettent de travailler également sur la dimension du texte et les stratégies de compréhension.

Ce qu'en disent les enseignant(e)s de classe-pilote :

« Une méthode riche, hyper motivante et vraiment facile à mettre en œuvre. »

« Le matériel est prêt et cela fait gagner du temps pour la préparation. »

« J’étais curieuse de découvrir comment il était proposé d’enseigner le langage, en partant du mot pour aller jusqu’au texte. »

« Cela a été magique de les voir s’emparer de la séance de construction de phrases à partir des étiquettes placées dans les nuages de la carte mentale. »

« Avec la variété des approches, on atteint les objectifs pas à pas. »

« Les élèves sont acteurs. Ils réfléchissent et réinvestissent grâce aux supports proposés dans la méthode. »

« Des outils qui fonctionnent et produisent des résultats, les élèves peuvent être en réussite, et ils le sont ! »

Découvrir une séquence type, ici la séquence 4 (5 semaines environ) :

ETAPE 1

    

LES MOTS

Séance 1 Représentation et définition du mot
Les enfants examinent des images, construisent des représentations mentales et s’accordent sur une définition du mot étudié (ici, l’amitié).

Séance 2 Enrichissement du vocabulaire et catégorisation des mots
Ils collectent des mots du champ sémantique et les catégorisent dans la carte mentale selon un code couleur pour mieux les mémoriser : Qui ? Fait quoi ? Quoi ? Où ? Comment ?

➔ Semaine 1

ETAPE 2

    

LES PHRASES

Séance 3 Production de phrases à l’oral
Les enfants construisent oralement des phrases en employant des mots catégorisés dans les différents nuages de la carte mentale.

Exemple : construire une phrase par extension

Séance 4 Manipulations syntaxiques
Les enfants manipulent des cartes pour « écrire » et « lire » de nouvelles phrases. Ils opèrent des commutations, des permutations et des extensions afin de mettre en évidence les « blocs » de sens dans une phrase. Ces activités sont essentielles pour comprendre à la fois le rôle des mots dans la phrase et l’importance de l’ordre dans lequel ils sont placés.


Exemple : produire la phrase correspondant à la scène illustrée

➔ Semaine 2

ETAPE 3

    

LE TEXTE

Séance 5 Production d'un texte
Les enfants une histoire à l’oral à partir d’images séquentielles et en réinvestissant les connaissances linguistiques développées lors des séances précédentes.

Séance 6 Atelier de questionnement de texte (textes issus de la littérature de jeunesse)
Les enfants explorent les éléments significatifs du texte lu par l’enseignant et développent des stratégies de compréhension, sans le recours aux images.

➔ Semaine 3

EN FIN DE PÉRIODE

• Synthèse et réinvestissement : réactivation du vocabulaire collecté par des jeux et stabilisation des compétences syntaxiques et textuelles.

➔ Semaine 4


• Prolongements : propositions d’activités culturelles faisant appel à l’imaginaire et à la créativité des élèves (par exemple, promenade en forêt, création d’un imagier, réalisation d’un menu, correspondance avec une classe « amie », etc.).

➔ Semaine 5

À découvrir aussi

Apprentilangue - Rituels de vocabulaire
                            NOUVEAU EN GS
Nés d’une recherche collaborative, testés pendant 5 ans en maternelle et validés par des centaines d’enseignants, ces dispositifs clés en main sont conçus pour enseigner le vocabulaire de façon vivante, explicite et structurée. La démarche quotidienne ritualisée autour d’une devinette stimule la réflexion et le plaisir d’apprendre.

Enseigner le monde de l’écrit GS      NOUVEAU
Cet ouvrage propose des situations d'apprentissage détaillées au service de projets pour construire le sens, les codes et le geste d'écriture. La démarche s'articule autour des trois composantes de l'écrit (sémantique, symbolique et motrice), déclinées en 4 entrées : représentation de l'écrit, dictée à l'adulte, encodage et geste de l'écriture cursive.

Histoires séquentielles sonores               
Un matériel d'écoute conçu pour travailler la langue orale. Par la mise en correspondance d'indices sonores et visuels, les enfants enrichissent leur vocabulaire et apprennent à construire un récit. Ils explorent 2 thèmes liés à la notion de temps : la journée de l’écolier, les saisons.

Parlons des expressions                    
4 jeux en 1 pour connaître les expressions du visage et réfléchir à leur signification, au travers de soi et des autres. Les enfants prennent conscience que le visage est un élément essentiel d’expression et de communication non verbale.