Le temps est une notion abstraite et difficile à appréhender pour les jeunes enfants qui vivent « dans le présent ». Comprendre ce qu'est le temps, construire cette notion et mettre en place des repères temporels sont des objectifs essentiels que l'école maternelle s'est fixés : « L'enfant découvre le monde proche ; il apprend à prendre et à utiliser des repères spatiaux et temporels. » (BO du 19/06/2008, Programme de l'école maternelle). Les apprentissages s'articulent principalement autour d'activités rituelles à caractère temporel, d'activités transversales couvrant plusieurs domaines d'apprentissage et d'activités spécifiques.
 

• Les activités rituelles facilitent la mise en place de repères temporels : par leur caractère répétitif, elles aident l'enfant à se situer dans le déroulement de la journée. Grâce à un emploi du temps régulier, les élèves peuvent progressivement percevoir la notion de succession: le passage d'un moment à un autre dans la journée est « marqué » par le passage d'une activité à une autre. Ils apprennent également à relier ces moments entre eux, puis à appréhender la succession des jours, des semaines et des mois.
« À la fin de l'école maternelle, ils comprennent l'aspect cyclique de certains phénomènes (les saisons) ou des représentations du temps (la semaine, le mois). » (BO du 19/06/2008)

 

La notion de temps se construit également par des activités transversales couvrant plusieurs domaines d'apprentissage (Découvrir le monde, S'approprier le langage, Découvrir l'écrit, Agir et s'exprimer avec son corps...). Ainsi apprendre à utiliser un calendrier ou observer une horloge permettent de se repérer dans la chronologie et de mesurer des durées, mais aussi d'approcher les nombres, d'« écrire » la date, de s'approprier un vocabulaire précis.
Plus généralement, les notions relatives au temps (périodicité, durée, simultanéité, succession, antériorité, postériorité...) pourront être abordées à partir de comptines, de la lecture d'histoires, de la remise en ordre d'images séquentielles ou encore au cours d'ateliers d'EPS (par exemple en s'interrogeant sur l'ordre des actions effectuées dans un parcours de motricité ou dans une chorégraphie).

 

 

• Des activités spécifiques centrées sur des apprentissages précis viendront enrichir la perception des enfants et consolider leur compréhension des différentes notions relatives au temps : par exemple par l'utilisation d'une frise chronologique, la réalisation d'un arbre généalogique, la mesure du temps avec différents instruments (sabliers, horloge, chronomètre, etc.), l'exploitation d'images ou de supports documentaires, etc.

Dans toutes les situations proposées, le langage occupe une place centrale : il permet d'évaluer les acquisitions et le degré de conceptualisation de chaque enfant. On veillera en particulier à ce que les élèves apprennent progressivement à utiliser un vocabulaire temporel précis et les marques linguistiques adaptées (verbes conjugués, adverbes, connecteurs de temps).

 

2 supports magnétiques à découvrir pour comprendre la notion de temps :

Météo des petits
Un panneau magnétique pour initier à la météo et sensibiliser à la notion de temps qui passe.

Calendrier magnétique
Un incontournable pour se familiariser avec le calendrier et structurer le temps.

À découvrir aussi :

Grands sabliers
5 sabliers avec des vitesses d’écoulement différentes pour mesurer des durées.

Images séquentielles - Le temps qui passe
8 séries de 5 photos pour repérer une chronologie et aborder les notions de succession ou de simultanéité.