Le 07 Novembre 2022

Évaluer pour mieux accompagner les élèves, quoi évaluer et comment ?

Évaluer pour mieux accompagner les élèves, quoi évaluer et comment ?

Dans leur Dictionnaire de la maternelle (éd. Nathan), Ève Leleu-Galland et Chantal Costantini rappellent que « l’évaluation à l’école maternelle regroupe un ensemble de pratiques visant à réguler les enseignements, à objectiver les progrès réalisés par chaque enfant, à identifier les points d’alerte et repérer les difficultés ». Elle repose sur des modalités spécifiques qui doivent permettre de mesurer le degré d’acquisition des connaissances et des compétences ainsi que la progression de l’élève. Les textes officiels précisent qu’une évaluation positive, simple et lisible, valorisant les progrès, encourageant les initiatives et compréhensible par les familles doit être privilégiée.

L’évaluation positive

Pour savoir si une connaissance ou une compétence est bien acquise ou en cours d’acquisition, l’enseignant(e) doit pouvoir évaluer, c’est-à-dire vérifier selon des critères préalablement définis. L’évaluation n’a d’intérêt que si elle porte sur des objectifs précis et si elle permet de mettre en œuvre une « suite » : déterminer des priorités de travail, apporter une aide appropriée aux élèves, leur proposer des parcours différenciés, favoriser d’autres démarches d’acquisition…
L’évaluation positive repose sur une observation attentive des élèves. Elle privilégie le cheminement de l’enfant en accordant au moins autant d’attention au processus d’apprentissage qu’à la vérification des acquis. Il s’agit de montrer aux enfants ce qu’ils maîtrisent déjà et ce qu’ils peuvent encore apprendre. Dans cette optique, les efforts, les progrès, la capacité à réfléchir et les procédures mises en œuvre par l’enfant pour arriver à un résultat sont au moins aussi importantes que le résultat lui-même. Il ne s’agit donc pas seulement pour l’enseignant(e) de « constater » mais de « comprendre » pour pouvoir apporter des réponses pédagogiques ajustées et adaptées aux besoins de chaque élève.

Comment évaluer ?

On distingue différentes pratiques selon le moment où l’évaluation prend place dans le processus d’apprentissage. Dans tous les cas avant de commencer l’évaluation, il est important d’expliquer aux enfants son objectif ainsi que les compétences qui seront évaluées. Les élèves de maternelle ont en effet souvent une faible compréhension de ce que l’on attend d’eux et pourquoi !

  • L’évaluation initiale ou évaluation diagnostique a lieu avant l’apprentissage. Elle est nécessaire à l’enseignant(e) pour connaître ses élèves, leurs acquis, leurs rythmes d’apprentissage, leurs besoins. Elle aide à fixer les objectifs à travailler en priorité, à adapter les contenus d’enseignement, à « individualiser » les parcours et à former des groupes de travail.
  • L’évaluation en cours ou évaluation formative a lieu en cours d’apprentissage. Elle permet à l’enseignant(e) de faire un point à un moment donné, de détecter les difficultés des élèves et, le cas échéant, de leur apporter de l’aide pour se rapprocher encore davantage des objectifs fixés. Elle permet aux élèves de faire des essais et, s’ils font des erreurs, de comprendre que les erreurs font partie du processus d’apprentissage et qu’elles permettent d’apprendre ! L’évaluation formative est un outil à privilégier pour réguler les apprentissages. Selon les besoins identifiés, l’enseignant(e) peut aussi mettre en place des stratégies de différenciation ou de remédiation en proposant par exemple des séances de soutien, une aide personnalisée…
    Au cours d’un apprentissage, l’enfant peut être amené à autoévaluer son travail ou à le coévaluer avec l’enseignant(e). Dans ce cas, on parle d’évaluation formatrice. De nombreux ateliers pédagogiques fournissent un document d’autoévaluation permettant aux élèves de suivre les compétences atteintes et les progrès qu’ils ont réalisés. Ces documents peuvent ensuite être regroupés dans un cahier de réussites ou cahier de progrès mis à la disposition des élèves.

ZOOM   L’autocorrection dans la pédagogie Montessori

L'autocorrection est un fondement de la pédagogie Montessori.

Elle permet :

  • d'être acteur de ses apprentissages en sachant si [l’élève] réussit ou non l'activité ;
  • l'apprentissage par la répétition des gestes et des procédés jusqu'à la réussite ;
  • le renforcement de l'apprentissage par la répétition des gestes et raisonnements ayant conduit à la réussite de l'activité ;
  • le développement de l'estime de soi par l'absence de jugement de la part d'une tierce personne de ses réussites ou de ses tâtonnements ;
  • le fonctionnement même de la classe par la gestion autonome de chaque enfant de son propre apprentissage. L'enseignant est alors disponible pour chacun.

Marguerite Morin, Montessori à l’école maternelle Pourquoi et comment réinventer sa pratique, Nathan, 2022.

  • L’évaluation finale ou évaluation sommative a lieu au terme de l’apprentissage. Elle permet de faire le bilan des compétences et des connaissances des élèves après une séquence d’enseignement ou à la fin d’une période. Malgré leurs inconvénients (évaluations génératrices de stress pouvant provoquer des erreurs, pas de prise en compte de l’hétérogénéité des élèves…), les évaluations finales ont pour objectif d’assurer la continuité et la cohérence des apprentissages au cours d’une année scolaire, mais aussi d’une année sur l’autre, sur tout le cycle de l’école maternelle.

À découvrir

Mes cahiers d’activités       NOUVEAU
Des idées originales de jeux et d’activités pour réinvestir les compétences acquises dans des situations nouvelles.
Les cahiers permettent de conserver une trace écrite des apprentissages faits en classe et de créer un lien avec les familles. Ils sont aussi une aide efficace à la différenciation et l’évaluation pour l’enseignant(e).

Collection Logico Primo   
Pour les séances de soutien et de remédiation, découvrez Logico Primo :
- 12 fichiers d’entrainement conçus pour travailler individuellement ou en petits groupes ;
- un système d’autocorrection astucieux pour rendre les élèves plus autonomes !
À utiliser avec le support Logico Primo vendu séparément.

Mon carnet de suivi des apprentissages
    
Conforme aux ajustements de programme 2021
Un outil clés en main organisé en 3 parties : le cahier de l’élève, des vignettes et le cahier du maître. Il permet de mettre en valeur les progrès et les réussites de l’enfant et de communiquer avec les parents.