Le 16 Octobre 2013

Accompagner l’enfant en situation de handicap

Accompagner l’enfant en situation de handicap

Depuis la « loi Handicap » du 11 février 2005 - qui affirme le droit pour tout enfant handicapé d'être scolarisé en milieu ordinaire, au plus près de son domicile, et d'avoir accès à un parcours scolaire continu et adapté- d'importants progrès ont été réalisés ces dernières années pour l'accueil des enfants handicapés à l'école. Mais le chemin est encore long et il n'y a pas de solution facile ni immédiate. Chaque enfant est dans une situation propre quant à son degré d'autonomie, ses capacités d'apprentissage et d'adaptation.

La scolarisation en classe ordinaire ou spécifique
Lorsque le handicap est connu ou signalé lors de l'inscription à l'école, le directeur oriente la famille vers l'enseignant référent. Ce dernier sera l'interlocuteur privilégié de tous les partenaires de la scolarisation de l'élève, en particulier les parents.
L'évaluation des compétences et des besoins de l'enfant est réalisée par l'équipe pluridisciplinaire de la MDPH (Maison départementale des personnes handicapées), laquelle est chargée d'élaborer avec la famille et l'équipe enseignante un PPS (Projet personnalisé de scolarisation). Les parents sont parfois réticents à entreprendre cette démarche auprès de la MDPH, car elle « entérine » le handicap de leur enfant. À ce stade, l'accueil et l'écoute de la famille par l'enseignant référent sont essentiels.
Le Projet personnalisé de scolarisation peut prévoir une AVS (Auxiliaire de vie scolaire) qui accompagnera l'enfant en classe, ou encore un SESSAD (Service d'éducation et de soins à domicile) pour l'accompagner pendant le temps scolaire.
Dans de nombreuses situations, l'enfant ne pourra être accueilli que dans une structure spécifique, ce que prévoit également le PPS. En élémentaire – exceptionnellement en maternelle –, il s'agit des CLIS (Classes pour l'inclusion scolaire) qui accueillent des petits effectifs d'enfants ayant le même type de handicap (cognitif et mental, auditif, visuel ou moteur) et proposent une pédagogie adaptée.

Nathan et l'accompagnement du handicap
Nathan s'est toujours engagé dans des partenariats avec des institutions et des professionnels de l'éducation spécialisée, selon une démarche de mise en commun des compétences et des savoir-faire de chacun. Nous avons ainsi développé une offre de jeux et de matériels pouvant s'adapter aux différents domaines de développement et d'apprentissage, et répondre aux situations de rééducation quotidiennes :
- la découverte sensorielle : stimuler les perceptions sensorielles, tactiles, visuelles et auditives.
- la motricité fine : développer l'habileté gestuelle, la coordination bi-manuelle et oculo-manuelle, la motricité des membres supérieurs, la dissociation des mouvements, etc.
- les premiers apprentissages concernant le langage, la découverte de l'écrit, l'intérêt au graphisme, les notions d'espace, de temps, de couleur, de forme, de grandeur et de nombre.
- les fonctions cognitives : développer l'attention, la concentration et la mémoire.
- la socialisation, principalement à travers des situations de jeux symboliques ou de société, dans le but d'améliorer les compétences communicatives et relationnelles des enfants.

Découvrez notre sélection accompagnement du handicap, véritable guide de référence afin de vous accompagner dans vos interventions thérapeutiques et éducatives.
- 100 jeux et matériels éducatifs adaptés à l’enseignement spécialisé.
- Un regroupement par compétence pour répondre à vos objectifs d’apprentissage ou de rééducation.

Lexique et informations utiles de l’éducation spécialisée

MDPH : Maison départementale des personnes handicapées
Lieu unique d'accueil, elle exerce une mission d'information, de conseil et d'accompagnement des personnes handicapées et de leur famille.

PPS : Projet personnalisé de scolarisation
Il organise le parcours scolaire de chaque élève handicapé. Élaboré par l'équipe pluridisciplinaire d'évaluation avec l'enseignant référent et en accord avec les souhaits de la famille, il définit les modalités de déroulement de la scolarité ainsi que les mesures d'accompagnement : actions pédagogiques, psychologiques, éducatives, sociales, médicales et paramédicales.

CDAPH : Commission des droits et de l'autonomie des personnes handicapées
Elle associe les parents à la décision d'orientation de leur enfant et à toutes les étapes de la définition du PPS. C'est elle, en particulier, qui attribue un AVS-i ou un AVS-M, propose l'orientation en CLIS ou accepte l'admission dans un Sessad.

AVS-i : Auxiliaire de vie scolaire pour l'aide individuelle
Les AVS-i facilitent l'inclusion scolaire individualisée et sont chargés du suivi individuel d'un élève handicapé.

AVS-M : Auxiliaire de vie scolaire pour l'aide mutualisée
Depuis la rentrée 2012, les AVS-M interviennent pour plusieurs élèves d'un même établissement, lorsque ceux-ci n'ont pas besoin d'une aide individuelle et continue.

CLIS : Classes pour l'inclusion scolaire
Elles permettent l'accueil dans certaines écoles élémentaires - exceptionnellement maternelles - d'un petit groupe d'enfants présentant le même type de handicap. Il existe quatre catégories de CLIS :
- CLIS 1 : classes destinées aux élèves dont la situation de handicap procède de troubles des fonctions cognitives ou mentales. En font partie les troubles envahissants du développement ainsi que les troubles spécifiques du langage et de la parole.
- CLIS 2 : élèves en situation de handicap auditif avec ou sans troubles associés.
- CLIS 3 : élèves en situation de handicap visuel avec ou sans troubles associés.
- CLIS 4 : élèves en situation de handicap moteur dont font partie les troubles dyspraxiques, avec ou sans troubles associés, ainsi qu'aux situations de pluri-handicap.

SESSAD : Service d'éducation spécialisée et de soins à domicile
Il apporte un soutien spécialisé dans les lieux de vie de l'élève handicapé, à l'aide de moyens médicaux, paramédicaux, éducatifs et pédagogiques. Ses actions regroupent des soins, des actes médicaux, une rééducation dans différents domaines (orthophonie, ergothérapie, kinésithérapie, etc.) ou encore un soutien spécifique par un enseignant spécialisé.

À découvrir aussi :

Motricité fine
Une sélection de produits pour développer l’habileté gestuelle et la coordination œil-main

Premiers apprentissages
Des ateliers pour favoriser l’acquisition de compétences dans différents domaines : langage, graphisme, logique, numération, repérage spatial et temporel...

Fonctions cognitives
Une offre variée de jeux pour développer le sens de l’observation, la logique d’association, la concentration et la mémoire.